10
février
2021

Faire construire une piscine : les différentes étapes

Vous avez trouvé votre constructeur de piscine, bien pensé avec lui votre projet et obtenu le permis de construire nécessaire… alors il est temps de passer aux travaux ! 4 étapes sont essentielles avant de pouvoir piquer une tête. Découvrez vite lesquelles et le temps que chacune d’entre elle va prendre.

A l’aide du constructeur sélectionné avec soin votre projet de piscine est sur le point d’aboutir. La taille du bassin, le choix de sa forme, du revêtement et même le permis de construire en poche si vous avez décidé de construire une piscine de plus de 10 m2 ou avec un abri de plus de 180 cm de haut : les travaux peuvent débuter ! Pour une piscine traditionnelle creusée en mosaïque, il faut compter environ deux semaines de travail. Un peu moins si vous avez opté pour une piscine en coque. 4 grandes étapes sont toutefois nécessaires pour que votre projet de piscine sorte de terre.

ETAPE #1 : PRÉPARER LE TERRAIN QUI VA ACCUEILLIR LA PISCINE

Le pisciniste commence par mesurer et délimiter l’emplacement du bassin, c’est ce que l’on appelle le traçage de l’espace. Le professionnel a pour mission de construire la piscine sur un sol stable tout en vérifiant qu’aucun obstacle (câbles ou conduits par exemple), ne le traverse. Cette étape nécessite de la rigueur et de la précision pour que les côtés de la piscine soient symétriques et qu’aucun défaut de construction ne soit engendré.
Une fois le traçage effectué, vient le tour du terrassement qui permet lui, de neutraliser les éventuels défauts du sol pour notamment empêcher les mouvements de terrain et de prendre les dispositions nécessaires en cas de présence d’une nappe phréatique. Le professionnel creuse alors un trou à l’emplacement du bassin et des tranchées pour les branchements de tuyaux à raccorder.

ETAPE #2 : POSER LA STRUCTURE DE LA PISCINE

Il est ensuite temps de monter la structure de piscine, le sol et les parois du bassin surtout. En fonction de la piscine que vous avez choisi, plusieurs techniques existent, notamment si vous avez opté pour une piscine en béton. Si vous avez choisir une piscine en kit, c’est lors de cette étape qu’elle est assemblée et que certaines pièces doivent être scellées : le skimmer, les buses de refoulement et les éclairages.

ETAPE #3 : POSER LE REVÊTEMENT DE LA PISCINE

Une fois les parois et le sol de la piscine posés, c’est au tour du revêtement de piscine d’être installé. C’est l’élément clé du bassin : celui qui lui confère son aspect esthétique et qui assure son étanchéité. Il n’est donc pas question de se tromper. Carrelage, mosaïque, coque, liner, bâche en EPDM pour les bassins écologiques… chacun d’entre eux possède ses propres spécificités. La coque est le revêtement de piscine le plus simple et le plus rapide à poser. Il est aussi peu onéreux et très facile à entretenir. Certains revêtements sont parfois difficiles à entretenir, c’est pourquoi mieux vaut choisir un équipement de nettoyage adapté à tout type de revêtement. Le robot de piscine électrique en fait partie.

ETAPE #4 : GÉRER LES FINITIONS

Une fois que la piscine a été construite, il convient encore de s’occuper des finitions. On a beau appeler cela les « finitions », ils demeurent des gestes essentiels que le pisciniste doit effectuer avec soin et précaution. Il est par exemple l’heure pour lui de réaliser les raccordements électriques nécessaires au bon fonctionnement du bassin avant de s’occuper du contour de la piscine. Margelle, carrelage, dalle… c’est la dernière étape de la construction, condition sine qua non pour avoir une piscine de rêve dans son jardin.

Partager ›